Un projet au budget écrasant

Projet Centre Bourg…..Dormez braves gens… Tout est déjà décidé.

Et cela ne vous coûtera qu’à peine 10 000€ par foyer fiscal.

Vous avez aimé le « Rond-point » ? Vous adorerez l’ascenseur de l’école ! Lundi 29 avril à la réunion d’information municipale sur l’avancement du projet « Centre Bourg », les 41 personnes et les 16 élus présents ont eu la confirmation par monsieur le Maire qu’à ce jour, le projet coûterait 5 000 000 d’€uros. Cela fait déjà 5 000 € pour chacun des 1 000 foyers du village. Vous ne le saviez pas ??? Pourtant monsieur le maire croyait vous l’avoir déjà dit, écrit et répété ! Encore un peu il vous aurait demandé votre avis. Les 4 classes élémentaires seront à l’étage… Richardménil aura enfin son premier ascenseur. Le parking posera peut-être des problèmes … on y réfléchira. Le Skate-park pour les ados sera transféré loin du regard bienveillant des voisins…Et alors ? On pourra toujours y installer une caméra bienveillante.

La construction sera en bois « pérenne » ? … Les professionnels cherchent, espérons qu’ils trouvent vite. Et la gestion des « espaces partagés » sera plus difficile qu’aujourd’hui.

Ah j’oubliais, Mr l’adjoint aux finances a bien précisé qu’il refusait d’intégrer les 2 000 000 d’€uros que coûteront le parking et le « parvis » du Centre Bourg. Il refuse aussi d’intégrer les 650 000 € des intérêts de l’emprunt, sans compter les intérêts de l’autre emprunt qu’il faudra bien faire. Broutilles…3 à 4 000 € de plus par foyer. Et n’insistez pas, monsieur notre comptable expert pourrait s’énerver.

AVANT tout cela, il est prévu de détruire l’école Jacques Prévert AVANT de savoir à combien se monteront les subventions et avant d’avoir le permis de construire.… Et après ? Ben après… on ne pourra plus faire autrement. Un projet à 7 ou 8 millions d’Euros alors que l’on pouvait recentrer les écoles et la cantine pour 2 Millions, cela ne nous parait pas raisonnable. C’est vrai qu’à ce prix-là on n’aurait pas eu d’ascenseur… C’est vrai aussi que nos élus ont l’habitude de détruire leur maison avant de faire des travaux de rénovation…c’est tellement moins cher.

Tout de même, le prix de 28 pavillons avec terrain pour déplacer 4 classes et une cantine, faut oser.

Alors Dormez braves gens, on s’occupe de votre argent.

Pour ma part, je ne me résous pas encore à cette méthode qui consiste à décider à 2 ou 3 personnes, des investissements de cette ampleur sans consulter personne. Même les autres élus sont mis devant le fait accompli mais par « solidarité » ils ne réagissent pas.

Sachez qu’en trois mois, ils ont voté le projet pour 3,2 millions puis 3,9 millions puis pour un financement à 4,9 millions et qu’ils savent que les aménagements extérieurs ne sont pas chiffrés….les intérêts d’emprunts non plus. Vous pouvez contrôler en lisant les comptes rendus de Conseils Municipaux.

Pour information, j’ai déposé un recours gracieux auprès de monsieur le Maire, mais je n’y crois plus vraiment. A moins que vous ne vouliez réagir avec nous. Dans ce cas, rejoignez le Collectif Citoyens Contribuables. ccc.richardmenil@gmail.com

Si vous voulez nous poser des questions, nous nous efforcerons de répondre honnêtement, avec les informations dont nous disposons.

Serge TRIFFAULT

Avatar

CCC

Voir plus d'articles de cet auteur
7 commentaires sur “Un projet au budget écrasant
  1. La Maîtresse La Maîtresse

    En tant que maîtresse, je trouve normal qu’une école coûte cher si… les enfants y sont correctement reçus. ça ne sera pas la cas dans ce projet inadapté : les enfants seront parqués dans des cours minuscules, sans verdure, dans une sorte de fosse… Les petits Richardménilois viennent en majorité du quartier du Vert Village, ceux qui se rendaient à l’école à pied devront être transportés par leurs parents en voiture (engorgeant davantage un futur parking surpeuplé qui n’est même pas compris dans les travaux…). La rue de Nancy est bien trop dangereuse pour y aller à vélo. Quel gain pour ces enfants ? Fini foot ou les jeux sportifs dans la cour, finis les moments d’autonomie pour se rendre à l’école avec les copains, finie la balade pour aller à la cantine…
    Les enfants ont besoin de courir et de se dépenser. Si cette nouvelle construction, qui coûte des millions d’euros à la commune et des milliers d’euros à chacun d’entre nous, ne permet même pas d’assurer les besoins essentiels des enfants, elle ne vaut rien. Cette équipe municipale est lamentable, une oeuvre comme le rond-point aurait dû leur suffire…

     
  2. Romain Péchoux Romain Péchoux

    La vraie question c’est “Pourquoi ?”

    -Les anciennes écoles sont-elles insalubres ? Pas vraiment.
    -La circulation était-elle dangereuse ? Oui mais ça ne sera pas mieux. Si vous avez aimé Maurice Barrès et son dépose minute, vous apprécierez Prévert et son parking saturé…
    -Pour faire oublier les réalisations majeures et vraiment prestigieuses (si, si, j’insiste !) de nos élus (rond-point, nouveau lotissement) ? C’est ce que je pense. Il s’agit d’une opération électorale pour se faire réélire…

    Vous ne me croyez pas ? Ce projet était-il dans le programme électoral de notre Maire en 2014 ? Réponse : non !

    On va payer doublement la réélection de notre édile du village : indemnités des élus et projet pharaonique. Mais quand on aime, on ne compte pas !

     
  3. Valérichardméniloise Valérichardméniloise

    Je suis tout à fait d’accord avec CCC.
    Pourquoi détruire une école fonctionnelle, en bon état, contenant suffisamment de classes (en rez-de-chaussée de surcroit ) et esthétiquement pas vilaine pour la remplacer par une école dont je doute de la durabilité . A-t-on tant d’argent à dépenser ?
    Pourquoi cette volonté de détruire tout ce qui est ancien ?

     
  4. Avatar jean christophe

    Si il s’agit réellement d’une opération électorale, alors, les élus actuels (tous) devront répondre dans les 20 prochaines années de l’endettement , et par voie de conséquence l’absence de projet immobilier ou autres projets dans la commune pendant 20 ans.
    A l’air numérique, on oublie rien et tout reste : c’est d’ailleurs la difficulté et la responsabilité d’être élus, mais aussi l’honneur et la beauté de la politique.
    On peut penser : bah ! dans 5 ans tout sera oublié. Non , absolument pas. Et c’est là peut-être l’erreur des certain de nos élus. On verra : Vox audita perit , litera scripta manet.

     
  5. Avatar Bistouket

    Et si on vient leur rappeler (à nos élus) dans 15-20 ans ce qu’ils ont fait, ils diront mais je savais pas, c’est pas ma faute, j’étais pas au courant, c’est un tel ou un tel qui a décidé , on a fait ça sans mon accord etc…

    Bon courage.

     
    1. Romain Péchoux Romain Péchoux

      Nos élus ont plus de 65 ans de moyenne d’âge.
      L’espérance de vie est de au mieux 80 ans.
      La plupart ne sera donc pas parmi nous dans 15-20 ans pour faire un bilan ou rendre des comptes.

      C’est d’ailleurs le fait qu’ils ne puissent pas se projeter sur une plus longue durée et qu’ils n’aient pas d’enfants ou de petits enfants concernés qui les fait parfois prendre des décisions court-termistes et même nihilistes.

       

Laisser un commentaire