Vous vous grattez ? Votre enfant est couvert de boutons ?

Un mal étrange s’empare des Richardménilois : la gratouille. Je vous propose quelques révélations sur ce phénomène aujourd’hui :

Non, les chenilles processionnaires ne sont pas urticantes seulement quand on les attrape et qu’on se frotte le corps avec.

Oui, elles projettent leurs poils pour se protéger en cas de besoin. Ces poils peuvent voyager jusqu’à 400 mètres.

Oui, ils se posent ensuite sur les êtres humains et provoquent des boutons qui démangent beaucoup. Même si vous n’êtes pas passé sous les chênes dans lesquels elles nichent.

Oui, si vous étendez vos draps et vêtements dehors en pensant bien faire vous vous trompez. Les poils s’y déposent et vos boutons se multiplieront.

Oui, il faut consulter un médecin notamment pour les enfants qui sont à l’école élémentaire. Plusieurs chênes recouverts de ces chenilles urticantes sont dans la cour. Les barrières qui les entourent sont tout à fait inutiles en ce qui concerne les poils mis en cause. Avertissez votre généraliste de la situation, des sirops et crèmes pourront apaiser la peau.

clemence

clemence

Voir plus d'articles de cet auteur

Laisser un commentaire