Lettre à Monsieur le maire et aux élus

Par cette lettre, nous vous informons que :

1)      Au titre de l’association Château d’Oh, nous n’irons pas en appel et donc nous ne remettrons plus en cause le Permis de Démolir le Château d’eau.

En justice nous aurions pu gagner ou perdre, mais même gagner ne nous intéresse pas car cela aurait été gagner « contre vous » alors que nous voulions faire AVEC vous et POUR Richardménil.

Et puisque la raison a quitté nos échanges en la matière, vous auriez, de toutes les façons, fini par démolir le château d’eau.

Notre action vous a donné « une année de plus » pour réfléchir et organiser cette consultation populaire que nous souhaitions, nous n’irons pas plus loin.

Vous pouvez encore le sauver et nous en ferions ce projet « remarquable » que nous envisagions avec certains d’entre vous, mais il faudrait que vous le décidiez vite.

C’est encore possible et c’est de votre responsabilité.

2)      Au titre du Collectif Citoyens Contribuables à Richardménil, là aussi nous arrêtons nos démarches dans le cadre du projet « Centre Bourg ».

Nous ne ferons donc pas de recours au fond auprès du Tribunal Administratif contre les différentes délibérations ni contre le Permis de Démolir l’ancienne école Jacques Prévert.

Au final, cela ne servirait à rien car vous êtes déterminés au-delà du raisonnable et ne voulez pas entendre que ce projet, tel qu’il est maintenant est une folie financière.Nous avons voulu vous alerter dès le premier acte (le marché d’architecte à 500 000€). Nous nous sommes fait traités de « tendancieux » par un Adjoint pilier du projet. Le même Adjoint qui a insulté notre président ce début de semaine quand il proposait une réunion, dans leur lotissement, pour décider de ce que l’on pourrait faire vis-à-vis du problème des chenilles urticantes.

A titre personnel, il ne fait pas cela pour cela !

La démarche de CCC.R était de sensibiliser les élus à bien s’informer avant de voter, à faire les « bonnes dépenses », à respecter la définition même d’un marché public, « Un marché public doit avant tout être une réponse à un besoin de la collectivité, avec un objectif d’efficacité de la commande publique et de bonne utilisation des deniers publics.

Délibérations après délibérations vous vous êtes laissés prendre dans une spirale, de 3.2 millions en janvier, vous êtes aujourd’hui à 5 millions et cela finira à 8 Millions.

Dans les différents comptes rendus de CM, vos décisions font référence à l’étude SCALEN 2016.

Nous venons seulement d’avoir connaissance de cette étude qui préconise le rapprochement de 4 ou 5 classes élémentaires et la création d’une cantine, ce que personne ne conteste. Mais elle ne préconise pas la démolition de l’ancienne école, elle ne préconise pas une reconstruction totale…. Son objectif était raisonnable, vous vous êtes laissés emporter, mais ce n’est pas avec votre argent.

Dans le compte rendu du 20 mai 2019, pour le choix de l’organisme de crédit qui va prêter 2 500 000 €, il est écrit page 3 « Le Conseil Municipal, Connaissance prise du financement, Connaissance prise des impacts sur les budgets d’investissement et fonctionnement des années à venir….» ; mais comment pourriez-vous avoir connaissance des conséquences à venir de vos choix alors qu’aujourd’hui vous n’avez même pas l’information du montant des intérêts et donc du coût de votre décision.

En effet, dans le tableau des différentes offres financières et la fiche « Caractéristiques Financières » du prêt retenu, le coût du Crédit n’est même pas mentionné. L’absence de cette information essentielle au choix ne peut-être que volontaire, il est incompréhensible que vous ne l’ayez pas réclamée.

Sachez que c’est environ 650 000 €… bien au-delà des 300 000 € évoqués.

Nous craignons que l’esprit de « solidarité dans le groupe » ne vous prive de lucidité.

Nous ne vous blâmons pas, peut-être même que ceux qui vous entrainent sur ce chemin n’imaginaient pas vers « combien » ils allaient. Mais aujourd’hui, ils savent…Ils l’ont rêvé, vous l’avez voté, nous le paierons tous.

Enfin, sachez que CCC.R avait préparé le dossier juridique pour « continuer » auprès du Tribunal Administratif, (en PJ pour les courageux) mais « continuer » aurait été contraire à nos objectifs.

En effet, selon la loi il faut faire UN recours par délibération ce qui faisait 5 à 6 recours et un autre contre le Permis de Démolir.

Comment pourrions-nous vous enjoindre à l’économie ET vous entrainer à dépenser 6 ou 7 fois 2 500 € de frais d’avocat, par procédure ? 

Comment pourrions-nous vous enjoindre à l’économie ET amener des dépenses supplémentaires dues aux retards de travaux, qu’aurait forcément provoqué une obstruction judiciaire ?

Et quand nous faisons un recours Gracieux, c’est seulement pour attirer votre attention sur un point à éclaircir.  Il vous suffirait de nous répondre « normalement ». Cela n’est pas nécessaire de « gaspiller », à chaque fois, 500 € pour nous répondre, par courrier d’avocat.

Pour tout cela nous avions demandé un entretien auprès de monsieur le Maire….

Monsieur le Maire, mesdames messieurs les élus, vous pouvez encore réagir et demander à l’architecte de « revoir sa copie », mais quand vous aurez démoli l’ancienne école…tout sera plus compliqué, surtout plus cher.

Nous arrêtons là cette démarche que nous voulions être une co-construction et que vous appelez obstruction.

Cela coûtera ce que ça coûtera, mais nous espérons que vous nous ferez, une belle école où les enfants prendront du plaisir à apprendre et à jouer, un centre socio culturel où les associations pourront facilement s’exprimer, un beau Centre Bourg pour tous.

Nous restons des observateurs attentifs et pouvons être aussi une force de proposition…si vous le souhaitez.

Vous avez été élus sur un projet où vous disiez vouloir associer les habitants aux décisions, chacun n’a pu que constater l’absence de concertation sur le Rond-point, la Voie piétonne interdite aux vélos, le projet Château d’eau, le projet Centre Bourg…

Rêvons un peu, un jour peut-être, vous permettrez aux habitants d’être associés aux futurs choix structurants sur la commune.

Bel été à toutes et tous …. Et nous aussi cette décision va nous reposer.

Avatar

CCC

Voir plus d'articles de cet auteur

Laisser un commentaire