Places de parking.

Ce matin , m’en allant promener à l’espace “cœur de village” à RICHARDMENIL, je décidai de compter les places de parking créées par la mairie et disponibles en totalité pour le nouveau “groupement scolaire” à venir. Notre association A.P.E.R avait alerté à plusieurs reprises Monsieur le Préfet et Monsieur Le Maire des dangers qu’il y aurait aux abords de cette belle nouvelle école (largeur des routes , trottoirs et enfin places de parking). Monsieur notre Maire (X.BOUSSERT) avait été questionné sur ces différents points. Les réponses apportées nous convenaient , hormis le problème des places de parking. L’association A.P.E.R , en partenariat avec d’autres associations et société, avait fait une estimation du nombre de places de parking à prévoir , en fonction de différents éléments : situation de l’école, nombre d’élèves et par classe , nombre d’élèves au total et nombre de parents accompagnants, à pied et véhiculés. L’estimation nous amenait, avec une très grande prudence , à un nombre de places de parking compris entre 80 et 100 places.

Je décidai donc en ce froid matin de compter le nombre de places disponibles avec la création d’un nouveau parking près de la pharmacie. Je comptai 23 places sur l’ancien parking et 22 (très petites) places sur le nouveau parking. On arrive donc à 45 ou 46 places disponibles. Nous sommes donc bien loin des 80 à 100 places estimées nécessaires pour la sécurité et les commodités des futurs parents d’élèves accompagnants. Notre association A.P.E.R sera donc contrainte de signaler cet état de fait à Monsieur le Préfet.

Avatar

APER

Voir plus d'articles de cet auteur
3 commentaires sur “Places de parking.
    1. Romain Péchoux Romain Péchoux

      Bonjour,

      je complète la réponse déjà donnée par Jean-Christophe :

      – il y a actuellement 180 élèves environ mais si la pyramide des âges étaient un peu moins déséquilibrée, il faudrait compter environ 250. La nouvelle école correspond à un emprunt sur 27 ans et il est donc important de prévoir à long terme.

      – la nouvelle école (élémentaire) sera plus éloignée des quartiers d’habitations que l’ancienne ; la venue des parents en voiture en plus grand nombre est donc à prévoir.

      -la rue de Nancy est trop dangereuse pour laisser ses enfants se rendre à l’école seuls les matins. L’amélioration des pistes cyclables, développement d’un pédibus et la mise en place de personnels municipaux accompagnant les enfants demandés par l’APER (association de parents d’élève) ont toujours été refusés par la municipalité en place (qui est plus occupée par la construction des nouveaux lotissements et le bétonnage des quelques espaces verts restant).

      Cordialement

      -ajout : le maire a écrit au préfet pour dire qu’il comptait construire 90 places (mais ceci englobe environ 15 places pour le personnel enseignant et environ 10 e places devant la mairie). 65 places pour une école de cette dimension et éloignée des habitations, ça va être un capharnaüm routier…

       
  1. Avatar jean christophe

    Bonjour , je réponds au nom de l’APER , en étant encore le président. Oui, Monsieur ou Madame wEB, je peux tenter de vous donner un embryon de réponse.Attention nous sommes dans les estimations pour les années à venir, selon l’évolution de la natalité et les “migrations” de la population. Pour cette raison, les chiffres sont très variables.
    D’abord , le nombre d’élèves : entre 190 et 250. Une centaine (de 100 à 120, 4 à 5 classes) pour l’école élémentaire, et entre 80 et 100 pour la maternelle (3 à 4 classes).
    Les accompagnants ensuite : la moyenne observée sur les dernières années à l’école du “vert village”, montrait qu’environ 3/4 des élèves était “véhiculés”. Difficile de dire si cela sera plus ou moins à l’école du centre. En gardant les même taux, avec 200 élèves, on arrive à un besoin de 100 à 150 places. Nous avons estimé qu’il était possible de diminuer drastiquement le nombre d’élèves véhiculés, en passant à 50% d’élèves véhiculés. On arrive , selon la fréquentation de l’école (nouveau arrivant, départ, natalité) à un besoin de places de parking de 80 à 100. Estimation grossière nous admettons, mais beaucoup plus proche de la réalité que les 50 places actuellement prévues. J’espère que ces explications satisferont votre curiosité. Amicalement M.Cronel , président de l’association APER.

     

Laisser un commentaire