Auteur : jean christophe

Continuer la lecture...

La charte des élus locaux.

A Richarménil, on a pas de pétrole, on a pas d’idée mais….on a du béton ! plein de béton! Depuis l’élection de l’actuel Maire de Richardménil en 2014, plus de mètres cubes de béton ont été déversés sur notre sol que durant les 50 années précédentes. Cela entrainera INDISCUTABLEMENT des modifications majeurs dans le ruissèlement des eaux de pluie, sur la stabilité des sols, sur la faune et la flore. Nous venons de connaitre une année très sèche, avec un appauvrissement des sols , une très grande diminution de fertilité et surtout une quasi destruction des couches superficielles terrestres.

Quelle bonne idée de bétonner partout ! Le mot d’ordre du conseil municipal actuel c’est DETRUIRE/BETONNER.

A moins que ..la déontologie de nos politiciens locaux ne soit pas respectée. (cf la charte de l’élus local).

Continuer la lecture...

Apprendre les sciences dans l’école républicaine française.

Apprendre les sciences dans l’école républicaine française. En France, on n’a pas de pétrole , mais on a des idées (1972). Et bien non c’est le contraire en fait. Non pas tout à fait : on a pas de pétrole et on a pas d’idée. Un constat : en France , pays de Descartes, on n’y applique pas ses concepts, ni ses idées, contrairement aux pays anglo-saxons , dominant le monde avec les concepts cartésiens. Curieusement , en France , on préfère les concepts des philosophes empiriques anglo-saxons (et si..) Hume et autres philosophe des sens et de la matière (finalement les anglo-saxons nous ont piqués Descartes et domine le monde , et nous leurs avons piqué Hume et nous désespérons…)  Cet état d’esprit a malheureusement atteint la politique, puis a fait un beau mouvement descendant, et a atteints d’abords les différents ministres de l’éducation nationale, puis les Recteurs, puis les D.A.S.E.N , puis les I.E.N , puis les….profs ! Et ce depuis au moins 30 ans.

On préfère souvent les dogmes aux hypothèses, le simplisme à la nuance, la certitude aux probabilités. On adore , on adule, on se prosterne pour les théories, les idéologies , les systèmes. La science , elle s’en méfie. Elle fait d’ailleurs tout ce qu’elle peut pour les remettre en cause, sans obligatoirement proposer une théorie ou une idéologie alternative. Du coup, nos enfants sont marqués par cet enseignement.Ils ne pensent plus, n’analysent plus, et ils deviennent dogmatiques à leurs tours. On croit être installé dans un monde scientifique, et pourtant , l’attrait du mystère, des sciences occultes et même de l’obscurantisme n’a jamais été aussi grand. Notre monde n’est pas scientifique, il est technique , technologique et technocratique.

Il faut impérativement arrêter ce type d’enseignement qui nous domine depuis 30 ans, c’est une urgence. Les enfants doivent apprendre à voir, à entendre,à  percevoir, à sentir, à ressentir, ils doivent expérimenter . On devrait faire des expériences de chimie et de physique à l’école primaire. On devrait apprendre à observer et à contempler la nature, essayer de la comprendre. Les enfants , plutôt que d’utiliser des tablettes, (décrié partout dans le monde par les spécialistes) , devraient apprendre à faire de la crème et du beurre à partir du lait. Savoir d’où viennent les œufs qu’ils mangent. Faire des herbiers. Voir un volcan. Comprendre le fonctionnement d’un moteur. Savoir où ce trouve le poumon dans un corps humain. Savoir construire un mur en brique. Savoir coudre et tricoter.

Si nous ne réintégrons pas rapidement cette façon d’enseigner, une période glaciaire va s’abattre sur nos esprits, souffler un froid arctique sur le monde qui deviendra inhumain.

C’est déjà fait : il y a peu , une jeune fille s’est suicidé pour cause de vague moquerie sur les réseaux sociaux, car elle avait de l’acné. Elle ne se connaissait pas , n’avait rien expérimenté, elle ne savait que l’acné était un phénomène normal hormonale, elle ne connaissait pas ces formidables fables de Jean De La Fontaine qui aurait dû lui sauver la vie.

Mesdames et Messieurs les Politiques, Mesdames et Messieurs les Recteurs d’académies, Mesdames et Messieurs les Inspecteurs de l’éducation nationale, Mesdames et Messieurs , Maitres d’école, Professeurs des collèges, des lycées, d’universités , vous pouvez sauver le monde…Simplement ça , quel pouvoir !

Continuer la lecture...

Les résultats de 18 mois de Macron.

Croissance : + 0,2% ( moyenne des pays euros 2% y compris GB malgré le Brexit).

Production industrielle : – 1,3 % , inférieure au niveau de 1998. ( moyenne euro + 1,2%, y compris GB)

Vente au détail : en baisse malgré victoire en coupe du monde.

Chômage : + 83 000 demandeurs d’emplois sur les 2 premiers trimestre 2018 ( en baisse en GB malgré le Brexit).

Nouvelle technologie : classement IMD suisse , la France passe du 22ème rang mondiale sous Hollande au 26ème rang mondiale sous Macron. (GB 1O ème place malgré Brexit)

Dépense Public : 56% du PIB en France (Moyenne euro 44%) .

Impôt sur les sociétés : 33% (moyenne européenne 25%)

Source : Institut Molinari , World digital competitiveness, INSEE, BIT.

Bien sur , chaque chiffre est toujours contestable, mais les sources citées en référence sont celles utilisées dans tous les pays européens ou équivalents (comme INSEE par ex.).

Nous constatons que , bien que certaine réforme ai été entreprises par le centriste Macron depuis son élection, les indicateurs (les plus fiables), montrent une très nette aggravation de l’état économique du pays.

Reste à savoir qui prendra la suite. ce ne sera certainement pas un centriste.

Ouvrons les paris pour 2022 : extrême droite ou extrême gauche au pouvoir ? Je parie plutôt extrême droite.

 

 

 

 

Continuer la lecture...

Le maire, le village et son château d’eau

Il était une fois un  paisible petit village dans une contrée du nord d’une nation (dite de type démocratique, stricto sensu = le pouvoir du peuple). Mais d’aucunes gentes dames et gentes messieurs de cette province quelque peu vieillissante avaient pour habitude de préserver leurs intérêts personnels plutôt que l’intérêt collectif.

Un vieux château d’eau trônait par dessus ce bourg du haut de ses  80 ans. Il avait rendu de très nombreux services,  mais, érigé et fier au milieu des verdures,il  était maintenant devenu un horrible obstacle à l’agrandissement immobilier de la bourgade. Cet agrandissement permettait d’immenses plus values à d’aucun vieux propriétaire terrien et à une société anonyme extrêmement lucrative, dont les actions frôlaient les 800% de bénéfices pour ses gros actionnaires , actionnaires  qui étaient en même temps  propriétaires…des terrains ! (et c’est possible).

Un curieux bonhomme habitant ce très vieux ménil, touché par la grâce et la beauté de cette ancienne bâtisse, émouvante par delà les vertes prairies en péril du lieu, décida que cet édifice méritait de vivre encore plusieurs siècles. Il voulait , pauvre pécheur, doux rêveur, en faire un lieu de plaisir , de mémoire, de rassemblement des gentils femmes et hommes de bonne volonté. Il voulait aussi y attirer artistes, sportifs,  autres poètes et troubadours.

Diantre , c’était sans compter certains vicieux élus , pétulantes élues , mais surtout la tartuferie de l’édile du bourg, qui , en quelques votes, extrêmement courageux à bulletin secret (et qui plus est vote à postériori ), vendit rapidement l’édifice à la société anonyme pour destruction , faisant fi des éléments les plus simplissime et fondamentaux de la démocratie locale, et par le même vote, attrista toutes les âmes poétiques, sentimentales et fascinantes de ces lieux magiques.

Ces braves (mais peu pourvu de substance grise) représentants du peuple, se sentaient investis d’une mission :  détruire l’ancien, éliminer la verdure, mettre du béton et du bitume à la place de ces endroits bucoliques, idylliques.  Détruire aussi toutes les initiatives individuelles, surtout les initiatives intelligentes qu’ils ne pouvaient pas comprendre bien entendu. Et surtout, par la même, protéger leurs petites fortunes.

Ils se préparaient au pogrom final.

 

Post-scriptum de l’auteur : toute ressemblance avec des lieux ou des personnes ayant existés seraient fortuites.

Continuer la lecture...
Continuer la lecture...