Catégorie : Collège Callot

Visite du collège Callot de Neuves-Maisons des futurs 6èmes

Jeudi 4 mai, la classe de CM2 de Richardménil est allée visiter le collège Callot de Neuves-Maisons.

Les futurs collégiens ont visité l’établissement de 9h à 10h avec leur enseignant en petits groupes, guidés par les sixièmes provenant de Richardménil : CDI, le foyer, le préau avec les casiers et les 2 cours, l’infirmerie, les salles de permanence, le bureau des surveillants, …

Ils ont ensuite assisté à des cours (arts plastiques, maths, etc)

Leur repas de midi a été pris à la cantine du collège.

http://organeo.com/CG54compostcolleges//index.php?category/Coll%C3%A8ge-Jacques-Callot

 

Continuer la lecture...

Un moment agréable … au collége !

 

Le collège Jacques Callot de Neuves-Maisons propose aux parents d’élèves de 6ème de venir partager un repas avec leurs enfants.

Très sympathique initiative que cette ouverture du collège aux parents !

numerisation_20161102Je me suis inscrite, je vous raconterai 😀

Continuer la lecture...

Quelques informations sur le collège Jacques Callot de Neuves Maisons.

Jacques Callot est un collège de 673 élèves, dont 50 S.G.P.A  (enfants en grandes difficultés scolaires) et 10 U.L.I.S (enfants en situation de handicap). 605 élèves sont demi-pensionnaires, 68 sont externes. La réussite au brevet dans ce collège est de 93,2% (contre 81 pour le reste de l’académie), 75 % des élèves ont une mention (contre 48 % pour le reste de l’académie) 83,5% vont en seconde générale (contre 65%  pour le reste de l’académie).

Ce collège est pilote (conseil général) pour la mise en place d’un enseignement sur support informatique (sur tablette, cours en situation connecté).

Le collège J.Callot offre la possibilité aux collégiens de faire 2 premières langues dès la 6ème. Peu de collège offrent cette option dans notre académie.

Les parents peuvent choisir entre 3 formes de suivi des enfants au collège : choix 1 , l’enfant doit être au collège de 8h du matin à 17H et prend les bus, choix 2 , l’enfant peut sortir s’il finit la classe plus tôt (professeur absent) et choix 3 , l’enfant peut même sortir dans la journée s’il a un “trou” dans son emploi du temps. Ce système est très rassurant pour les parents, notamment dans les “petites” classes (6eme).

Une plate-forme informatique (P.L.A.C.E) permet de suivre en direct les résultats des ses enfants et permet la prise de rendez-vous avec les enseignants rapidement.

La restauration scolaire a mis en place depuis 9 ans maintenant l’augmentation progressive du pourcentage de produits “bio” dans les repas, et l’approvisionnement en denrées alimentaires est le plus possible  local. Ainsi nos petits mangent biologique et deviennent “locavores”. Ils apprennent également au restaurant à faire le tri de leurs détritus et débarrassent leurs plateaux ; bel apprentissage de la civilité ..

Enfin, et pour finir,  pour les habitants de Richardménil, les transports aller/retour en bus au collège sont encore gratuits et confortables.

 

Continuer la lecture...

Journée de mobilisation contre le harcèlement scolaire le 5 novembre 2015

Voici le clip que l’ Education Nationale a commandé à la journaliste Mélissa Theuriau pour illustrer un triste phénomène de société : le harcèlement à l’école.

Une numéro de téléphone a été mis en place pour les victimes : 3020 (service gratuit)

http://www.nonauharcelement.education.gouv.fr/

Il ne faut pas fermer les yeux sur le harcèlement scolaire !

Continuer la lecture...

Conseils pour réussir le Brevet des collèges en Français

 

photo4L’épreuve de Français aura lieu jeudi 25 juin à 9h.

Connaître l’épreuve :

  • Une épreuve de lecture : un texte accompagné de questions qui porteront sur le sens de ce texte, la grammaire, et vos connaissances personnelles (une nouveauté)

  • Une épreuve de réécriture : vous réécrirez un court texte en en changeant le temps ou le sujet par exemple.

  • Une épreuve de dictée : il vous sera proposé une dictée d’une bonne dizaine de lignes (plus longue que les années antérieures)

  • Une épreuve de rédaction : vous choisirez entre deux sujets l’un narratif l’autre argumentatif.

Il ne faut pas perdre de temps car tout cela doit être réalisé en seulement 3h !

Élaborer des fiches :

Vous devez avant tout préparer des fiches de révisions en langue sur ces sujets : les classes grammaticales, les fonctions, les phrases complexes, les temps verbaux et leurs valeurs, les figures de style et les points de vue.

Vous élaborerez ensuite des fiches de synthèse sur les genres littéraires : l’autobiographie, la lettre, la poésie et le théâtre.

Pour finir, il faudra reprendre tous les textes étudiés en classe en en faisant une liste. Vous y ferez figurer : le titre de l’œuvre dont est extrait le texte, son auteur, la date d’écriture et quelques mots-clefs comme « dénonciation Ière Guerre Mondiale »… Depuis la nouvelle réforme du brevet, les questions sont plus ouvertes et nécessitent d’avoir des références culturelles. Il faut donc impérativement réviser tous les éléments étudiés durant l’année qui constitueront dorénavant votre culture générale.

Réviser avec régularité :

Il est nécessaire de préparer un planning de révisions : il reste à peu près un mois avant les épreuves, divisez donc en trois parties égales vos fiches et travaillez particulièrement pendant le week-end. N’hésitez pas à faire appel aux membres de votre famille qui vous interrogeront ou à des amis lors de séances de révisions collectives.

Bonne chance à tous !

 

Continuer la lecture...

Pourquoi cette réforme du collège est nulle …

Mardi 19 mai 2015, beaucoup d’enseignants du secondaire sont sortis dans la rue crier leur mécontentement car ils savent que la réforme est nécessaire mais pas celle-ci qui aggrave toutes les difficultés. Cette réforme ne défend absolument pas l’égalité entre les élèves et ils le savent. Nous pensons tous que cette réforme va vers une privatisation de l’éducation : plus l’offre du service public sera pauvre, plus les catégories aisées se tourneront vers l’enseignement privé.

united-states-of-america-364546_1280L’option bilangue dès la 6ème : elle était ouverte GRATUITEMENT à tous les élèves quel que soit leur niveau scolaire et leur permettait d’apprendre l’anglais et l’allemand. Chaque langue étant apprise 3h/semaine. Cette option correspondait à notre monde actuel où il est nécessaire de maîtriser deux langues pour progresser professionnellement. Elle disparaît.

L’option latin dès la 5ème : Option traditionnelle, elle permettait à tous les volontaires quel que soit leur niveau (3h par semaine) de travailler l’étymologie (un bon point pour progresser en orthographe française), la civilisation (un bon  point pour l’histoire), la traduction (un bon point pour la grammaire et le vocabulaire). Contrairement à ce qui a été dit, ce n’est pas une option “élitiste”, il y a déjà 20 ou 30 ans que les latinistes sont dispersés dans TOUTES les classes. Dans l’établissement où je travaille, les élèves viennent de milieux ouvriers très très modestes et pourtant 25% d’entre eux pratiquent le latin. Ils ont fait ce choix par curiosité intellectuelle, parce que le professeur est jeune et dynamique : il leur présente des films sur l’Antiquité, il leur propose des jeux pour apprendre,  il les emmène à Rome… On est loin du latin de papi d’il y a 30 ans. Ces enfants modestes, le gouvernement les prive de cette belle ouverture culturelle.

L’option classe européenne dès la 4ème : elle aussi était ouverte à tous les publics, les professeurs mettaient un point d’honneur à ne pas faire de sélection. Elle permettait d’approfondir les connaissances en anglais de façon ludique : exposés des élèves, séances en salle informatique, visionnages de films anglophones, voyage à Londres… Pour de nombreux élèves, la maîtrise de l’anglais sera un point fort dans la vie professionnelle, pourquoi les en priver ?

Je crois qu’on supprime les atouts de l’école publique sous des prétextes fallacieux. TOUS les élèves étaient invités à choisir ces options et elles avaient beaucoup de succès.  Quand il faudra payer pour faire du latin ou apprendre une langue correctement, il y aura une inégalité. J’ai toujours été choquée que les Français soient si nuls en langue, qu’ils parlent aussi mal anglais quand on voit combien les étrangers parlent bien les langues étrangères. Et bien, ça ne va pas s’arranger ! Les parents vigilants inscriront leur rejeton à des cours particuliers ou dans des minischools et ils auront raison.

Les EPI, ces nouveaux cours interdisciplinaires (pris sur les horaires des matières !!!!) sont une belle idée en théorie mais les professeurs n’ont aucun programme à suivre, ils auront tout de même 30 élèves sous les yeux donc peu de possibilité de produire de “l’innovation pédagogique”…

Une réforme juste passe par le bon sens : les élèves en difficultés doivent être repérés auecoliers plus vite et regroupés par petites unités de 4 ou 5 pour acquérir les fondamentaux de lecture, d’écriture et de calcul TOUS LES JOURS et pas une fois par mois. On ne doit pas les abandonner (parfois plus de 10 ans !) au fond d’une classe de 30 élèves sans les voir. On voit de nombreux reportages sur les pays du nord où l’éducation fonctionne si bien, combien voyez-vous d’élèves à l’écran ? 10 ou 15 ! Rien à voir avec nos classes françaises. 

Mme Najat Vallaud Belkacem, ne passez plus des mois à refaire des programmes qui ont déjà été réécrits il y a moins de 5 ans et sur lesquels les profs ont déjà beaucoup travaillé… Donnez-nous seulement moins d’élèves et on s’en occupera mieux !

Continuer la lecture...