Catégorie : Collège Monod

Réunion pas si publique ! Quand je suis conseiller Municipal et que je ne suis pas informé par la Mairie …. à méditer ! n’est ce pas M. le Préfet ?

Bonjour

Veuillez trouvez ci dessous une copie du message de Madame Carriot à transmis à la FCPE concernant une réunion à Richardmenil.

COLLÈGE DE SECTEUR DES ENFANTS RICHARDMENILOIS

 Le collège de secteur (= de rattachement) des enfants de Richardménil est aujourd’hui le collège Callot de Neuves-Maisons. Cependant, de nombreux parents scolarisent leurs enfants au collège Monod de Ludres, pour une question de proximité.

Des parents d’élèves soutenus par le maire de Richardménil, souhaitent engager une réflexion sur la carte scolaire. La question est celle-ci :

« Souhaitez vous que le collège de secteur de Richardménil devienne le collège Monod de Ludres ?

Une réunion est organisée à la Maison du temps libre le vendredi 12 octobre à 20H30 afin de trancher la question. Elle est ouverte à tous les parents d’enfants scolarisés au collège de Ludres et aux écoles de Richardménil.

Au cours de cette réunion, il vous sera demandé de vous positionner « pour » ou « contre » le rattachement de Richardménil au collège de Ludres. Le résultat de cette consultation permettra à la mairie d’engager ou non une demande et des négociations auprès du conseil départemental et du rectorat.

Signé : La Mairie de Richardménil   et  Des parents d’enfants scolarisés au collège de Ludres

Continuer la lecture...

Pourquoi CCMM/Jacques Callot bashing ?

D’après Google, 6 minutes pour aller au collège de Ludres et 13 pour aller à Neuves-Maisons, pas une si grande différence !

D’après l’Etudiant, les deux collèges sont dans le groupe A, sachant tout ce qu’on peut faire dire aux classements de ce genre

fiche du collège Callot : https://www.letudiant.fr/etudes/annuaire-des-colleges/college-jacques-callot-5482.html

fiche du collège Monod : https://www.letudiant.fr/etudes/annuaire-des-colleges/college-jacques-monod-5506.html

Gros avantage pour le collège de Neuves-Maisons, transports gratuits.

Est ce que la vérité du choix d’aller à Ludres ne serait pas “l’image ” négative et méprisante qu’ont les Richardménilois aigris de Neuves-Maisons et de la CCMM, largement entretenue par nos élus, qui ne manquent jamais de faire une petite réflexion dans ce sens aux conseils municipaux ?

Quand nous rejoindrons le Grand Nancy, peut-être en tirerons-nous quelques avantages (lesquels?) mais ces mêmes habitants râleront contre les augmentations d’impôts massives accompagnants ce changement !

Actuellement, nous sommes déjà mis au ban de la CCMM, qui n’associe pas Richardménil et ses habitants à ses activités.

Par exemples, pas un mot sur notre village à la belle exposition sur 14/18 actuellement visible à la Filoche. Les ados de Richardménil ne sont pas invités au club ado de la CCMM !

accueil-jeunes-2018

Sachant qu’un collégien qui veut réussir réussira, qu’il soit à Callot ou à Monot, celui qui ne veut rien faire ne fera rien !

Il n’y a aucun lien entre la CCMM et la carte scolaire, mais je ne peux m’empêcher de penser que l’amalgame est fait dans l’esprit des habitants !

 

 

 

 

 

Continuer la lecture...

Journée de mobilisation contre le harcèlement scolaire le 5 novembre 2015

Voici le clip que l’ Education Nationale a commandé à la journaliste Mélissa Theuriau pour illustrer un triste phénomène de société : le harcèlement à l’école.

Une numéro de téléphone a été mis en place pour les victimes : 3020 (service gratuit)

http://www.nonauharcelement.education.gouv.fr/

Il ne faut pas fermer les yeux sur le harcèlement scolaire !

Continuer la lecture...

Nouvelles lignes de Bus TMM à partir du 31 août 2015

La communauté de communes Moselle et Madon met en place 5 nouvelles lignes de bus à compter du 31 août 2015 (A,B,C,D et E) dans le réseau tmm. La gratuité de ces transports est mise en avant sur leur site où vous pourrez trouver de plus amples informations : www.cc-mosellemadon.fr.

Pour Richardménil, c’est la ligne B qui est concernée. Elle relie désormais la commune à celle de Neuves-maisons ainsi qu’à l’arrêt de bus cinéma de Ludres !

Voici le plan des 5 lignes :

Télécharger (PDF, 333KB)

Ainsi que les horaires de la ligne B :

Télécharger (PDF, 310KB)

Continuer la lecture...

Conseils pour réussir le Brevet des collèges en Français

 

photo4L’épreuve de Français aura lieu jeudi 25 juin à 9h.

Connaître l’épreuve :

  • Une épreuve de lecture : un texte accompagné de questions qui porteront sur le sens de ce texte, la grammaire, et vos connaissances personnelles (une nouveauté)

  • Une épreuve de réécriture : vous réécrirez un court texte en en changeant le temps ou le sujet par exemple.

  • Une épreuve de dictée : il vous sera proposé une dictée d’une bonne dizaine de lignes (plus longue que les années antérieures)

  • Une épreuve de rédaction : vous choisirez entre deux sujets l’un narratif l’autre argumentatif.

Il ne faut pas perdre de temps car tout cela doit être réalisé en seulement 3h !

Élaborer des fiches :

Vous devez avant tout préparer des fiches de révisions en langue sur ces sujets : les classes grammaticales, les fonctions, les phrases complexes, les temps verbaux et leurs valeurs, les figures de style et les points de vue.

Vous élaborerez ensuite des fiches de synthèse sur les genres littéraires : l’autobiographie, la lettre, la poésie et le théâtre.

Pour finir, il faudra reprendre tous les textes étudiés en classe en en faisant une liste. Vous y ferez figurer : le titre de l’œuvre dont est extrait le texte, son auteur, la date d’écriture et quelques mots-clefs comme « dénonciation Ière Guerre Mondiale »… Depuis la nouvelle réforme du brevet, les questions sont plus ouvertes et nécessitent d’avoir des références culturelles. Il faut donc impérativement réviser tous les éléments étudiés durant l’année qui constitueront dorénavant votre culture générale.

Réviser avec régularité :

Il est nécessaire de préparer un planning de révisions : il reste à peu près un mois avant les épreuves, divisez donc en trois parties égales vos fiches et travaillez particulièrement pendant le week-end. N’hésitez pas à faire appel aux membres de votre famille qui vous interrogeront ou à des amis lors de séances de révisions collectives.

Bonne chance à tous !

 

Continuer la lecture...

Pourquoi cette réforme du collège est nulle …

Mardi 19 mai 2015, beaucoup d’enseignants du secondaire sont sortis dans la rue crier leur mécontentement car ils savent que la réforme est nécessaire mais pas celle-ci qui aggrave toutes les difficultés. Cette réforme ne défend absolument pas l’égalité entre les élèves et ils le savent. Nous pensons tous que cette réforme va vers une privatisation de l’éducation : plus l’offre du service public sera pauvre, plus les catégories aisées se tourneront vers l’enseignement privé.

united-states-of-america-364546_1280L’option bilangue dès la 6ème : elle était ouverte GRATUITEMENT à tous les élèves quel que soit leur niveau scolaire et leur permettait d’apprendre l’anglais et l’allemand. Chaque langue étant apprise 3h/semaine. Cette option correspondait à notre monde actuel où il est nécessaire de maîtriser deux langues pour progresser professionnellement. Elle disparaît.

L’option latin dès la 5ème : Option traditionnelle, elle permettait à tous les volontaires quel que soit leur niveau (3h par semaine) de travailler l’étymologie (un bon point pour progresser en orthographe française), la civilisation (un bon  point pour l’histoire), la traduction (un bon point pour la grammaire et le vocabulaire). Contrairement à ce qui a été dit, ce n’est pas une option “élitiste”, il y a déjà 20 ou 30 ans que les latinistes sont dispersés dans TOUTES les classes. Dans l’établissement où je travaille, les élèves viennent de milieux ouvriers très très modestes et pourtant 25% d’entre eux pratiquent le latin. Ils ont fait ce choix par curiosité intellectuelle, parce que le professeur est jeune et dynamique : il leur présente des films sur l’Antiquité, il leur propose des jeux pour apprendre,  il les emmène à Rome… On est loin du latin de papi d’il y a 30 ans. Ces enfants modestes, le gouvernement les prive de cette belle ouverture culturelle.

L’option classe européenne dès la 4ème : elle aussi était ouverte à tous les publics, les professeurs mettaient un point d’honneur à ne pas faire de sélection. Elle permettait d’approfondir les connaissances en anglais de façon ludique : exposés des élèves, séances en salle informatique, visionnages de films anglophones, voyage à Londres… Pour de nombreux élèves, la maîtrise de l’anglais sera un point fort dans la vie professionnelle, pourquoi les en priver ?

Je crois qu’on supprime les atouts de l’école publique sous des prétextes fallacieux. TOUS les élèves étaient invités à choisir ces options et elles avaient beaucoup de succès.  Quand il faudra payer pour faire du latin ou apprendre une langue correctement, il y aura une inégalité. J’ai toujours été choquée que les Français soient si nuls en langue, qu’ils parlent aussi mal anglais quand on voit combien les étrangers parlent bien les langues étrangères. Et bien, ça ne va pas s’arranger ! Les parents vigilants inscriront leur rejeton à des cours particuliers ou dans des minischools et ils auront raison.

Les EPI, ces nouveaux cours interdisciplinaires (pris sur les horaires des matières !!!!) sont une belle idée en théorie mais les professeurs n’ont aucun programme à suivre, ils auront tout de même 30 élèves sous les yeux donc peu de possibilité de produire de “l’innovation pédagogique”…

Une réforme juste passe par le bon sens : les élèves en difficultés doivent être repérés auecoliers plus vite et regroupés par petites unités de 4 ou 5 pour acquérir les fondamentaux de lecture, d’écriture et de calcul TOUS LES JOURS et pas une fois par mois. On ne doit pas les abandonner (parfois plus de 10 ans !) au fond d’une classe de 30 élèves sans les voir. On voit de nombreux reportages sur les pays du nord où l’éducation fonctionne si bien, combien voyez-vous d’élèves à l’écran ? 10 ou 15 ! Rien à voir avec nos classes françaises. 

Mme Najat Vallaud Belkacem, ne passez plus des mois à refaire des programmes qui ont déjà été réécrits il y a moins de 5 ans et sur lesquels les profs ont déjà beaucoup travaillé… Donnez-nous seulement moins d’élèves et on s’en occupera mieux !

Continuer la lecture...